Liste des interdictions 2011

La Liste des Substances et Méthodes Interdites de 2011 publiée par l’Agence Mondiale Antidopage a été transposée en droit français par le Décret 2010-1578 le 16 Décembre 2010 et est entrée en vigueur au 01 Janvier 2011.

Comme le précise l’article 2.1.1 du Code Mondial Antidopage, il est fondamental de connaître cette liste car il incombe à chaque sportif de s’assurer qu’aucune substance interdite ne pénètre dans son organisme. Les sportifs sont ainsi tenus responsables de l’ingestion de toute substance interdite ou de ses métabolites ou marqueurs dont la présence serait décelée dans leurs échantillons. Par conséquent, en vertu de l’article 2.1 dudit Code, l’intention, la faute, la négligence ou l’usage conscient de produits dopants, leur est automatiquement imputable.

A titre informatif, voici un rappel des modifications majeures de la liste des interdictions 2011.

  • La méthylhexaneamine (ou methylhexanamine, géranamine, huile de géranium) a été retirée de la classe S6.a des Stimulants non spécifiés pour entrer dans la classe S6.b Stimulants spécifiés. En effet, cette substance peut être utilisée dans la formulation de médicaments et de compléments alimentaires et peut donc être potentiellement utilisée par inadvertance par des sportifs. Comme le précise l’AMA, les substances spécifiées sont davantage susceptibles de faire l’objet d’une explication crédible non liée au dopage. Si le sportif peut prouver qu’il n’avait pas l’intention d’améliorer sa performance en utilisant une substance spécifiée la sanction pourra être réduite au minimum à un avertissement sans période de suspension, et au maximum à une suspension de 2 ans. Il est important de préciser ici que les substances spécifiées sont toujours considérées comme des substances interdites mais faisant l’objet de nouveaux aménagements.
  • Une note explicative concernant le statut du glycérol informe que l’ingestion naturelle de cette substance contenue dans une variété de produits alimentaires et articles cosmétiques ne conduira pas à un contrôle positif. Toutefois, aucun taux limite n’a été pour l’instant défini. A ce titre, WALL continuera d’appliquer le principe de précaution en recommandant de ne pas utiliser le glycérol pour les compléments alimentaires labellisés, catégorie de produits n’incluant pas les autres produits alimentaires (ex : barres).
  • Des modifications ont été apportées à la section S8. Cannabinoïdes afin de préciser que les substances analogues à la marijuana (cannabimimétiques type Spice vendus sur Internet) sont également interdits.
  • Il n’y a plus de substances ou de méthodes sur la Liste des Interdictions qui nécessitent une Déclaration d’Usage. Il n’est donc plus nécessaire de remplir une Déclaration d’Usage. Seule des Autorisations d’Usage à des fins Thérapeutiques (AUT) seront désormais délivrées.

En 2011, WALL continuera d’accompagner et d’informer la communauté sportive pour la pratique du Sport, l’Esprit Libre !