Pour en finir avec les idées reçues

Le douzième numéro de la revue Performance et Santé est entièrement consacré aux idées reçues sur le dopage. Une bonne occasion pour leur tordre le cou…

EDITO DE LA REVUE PERFORMANCE ET SANTE

L’objectif de ce douzième numéro de « Performance et santé » est double : Tordre le cou aux nombreuses idées reçues qui circulent autour du dopage et véhiculent des informations erronées donc dangereuses.

Les rumeurs concernant la créatine en sont un exemple flagrant. Mutualiser les compétences en associant les professionnels du sport, de la santé ou de la justice qui interviennent quotidiennement en tant qu’acteurs de prévention du dopage en région Provence Alpes Côte d’Azur et en région Languedoc-Roussillon.

Les différentes réglementations concernant le dopage évoluent constamment et il devient très difficile pour l’encadrement des sportifs de pouvoir appréhender l’ensemble des questions que leur posent les sportifs ou leur parents. Nos deux directions régionales ont déjà constituées un réseau ressource permettant de soutenir, de conseiller et de conforter les structures sportives qui souhaitent s’engager dans la prévention du dopage et des conduites dopantes. Il nous a semblé intéressant de faire le point sur un bon nombre de questions que les sportifs posent régulièrement lors des réunions d’information ou de prévention et d’y répondre par des informations validées et actualisées.

Nous avons conçu ce document pour continuer à mobiliser les encadrants sportifs autour de la thématique du dopage. Ce numéro de « Performance et santé » doit être considéré comme un véritable outil de prévention. Chacun des thèmes abordés dans ce guide pratique peut permettre à l’encadrement des sportifs de faire le tour d’une question en obtenant une participation active des sportifs.

Les sportifs qui représenteront cet été à Pékin nos deux régions méditerranéennes recevront personnellement ce numéro de « Performance et santé ». Nous l’avons rédigé pour les rassurer dans leur exigence de reconnaissance et les aider à prouver qu’ils sont les meilleurs ambassadeurs d’un sport sans dopage.

François Massey,
Directeur régional Jeunesse et Sports Provence Alpes Côte d’Azur.
Gérard Bessière,
Directeur régional Jeunesse et Sports Languedoc-Roussillon.